chez moi

Comment vivre heureux … pendant un instant de détente?

Comment  vivre heureux … même si c’est pour un instant?

C’est la question que vous vous posez peut être. Moi je me la pose très souvent, et c’est pourquoi j’ai décidé de partagé avec vous cet instant fugitif mais intense de bonheur que j’ai vécu ce matin…

J’étais sur ma terrasse ce midi au soleil dans les Alpes du sud, en train de savourer un thé Earl Grey lorsque je me suis dit : “Tiens c’est bizarre, je me sens bien, je sens que je me détends de ma matinée de travail”.

Le soleil chauffait mes vêtements et ma peau. L’air de la montagne était léger et légèrement frais.

Je me sentais profondément détendu? Curieux.. Qu’avais donc fait de spécial aujourd’hui pour me sentir aussi bien?

Eh bien c’était parce que ce matin j’avais décider de m’imposer un rythme de travail. J’avais une liste de choses  que je procrastinais et que j’avais décider de faire ce matin.

Mais alors travailler cela rendrait heureux? Pas tout à fait…

En fait j’ai pris conscience que ce qui rendait l’instant heureux c’était d’avoir pu faire des choses que je procrastinais et de pouvoir ensuite profiter de cela en ayant moi même choisi les paramètres du scénario. En effet dans cette matinée j’avais tout choisi : ce que j’avais à faire, où j’allais le faire, comment et avec qui. Cela n’enlever rien au fait que j’avais toutes ces choses à faire ce jour là et que le lendemain il y  en aurait d’autres. Mais la différence était que j’avais consciemment choisi tous les paramètres et ce jour là, à l’intérieur de moi, tout le monde était OK et prêt pour l’action.

A l’inverse, lorsque je travaillais dans le quartier de la Défense à Paris et que j’étais en pause le midi, je n’avais pas vraiment et consciemment choisi tous les paramètres. Je n’avais pas forcément choisi les collègues qui étaient là, les gens qui s’affairaient au pied de la Grande Arche, l’air pollué, le bruit de la mégapole, la nourriture industrielle ou pire encore les sujets dans lesquels j’avais mis toute mon énergie le matin. Peu de chance de créer un moment comme celui là dans ces conditions!

Alors que ce matin j’avais choisi consciemment mon lieu d’habitation, ma nourriture, le thé Earl Grey au citron de ma marque préférée, même la tasse avait été choisie avec soin, elle venait de Bretagne et j’avais choisi cette couleur bleu gris que j’affectionne tout particulièrement.

bonheur avec une tasse triskel

Là je me suis dit, tu vois, rien ne sert de courir à la quête d’une vie d’extraordinaire, d’ une vie spéciale et hors du commun qui devrait permettre d’être plus heureux. Le simple fait de faire ce que j’avais choisi, simplement, en travaillant, m’imposer un horaire fixe, faire ce qu’il y a à faire, et bien cela peut générer un instant de bonheur. Mais la très grande différence qui change tout c’est d’avoir choisi en conscience tous les éléments du scénario : le décor et le script.

Voilà ce qui pour moi  a été un instant de bonheur. Vivre un instant de détente après le travail en ayant ajusté et choisi consciemment et avec soin tous les paramètres de sa vie!

Et vous quel est le dernier instant heureux même fugace que vous avez vécu?