liberté financière

Qu’est ce que la liberté financière?

C’est un sujet qui me passionne, tant il est complexe et unique à chaque individu…

En effet, la quête de la liberté financière est une aventure où l’on peut apprendre beaucoup sur soi et sur les autres!

Mais pour commencer à explorer ce vaste sujet, que peut bien représenter la liberté financière en euros sonnants et trébuchants ?

yen dollar euros en or liberté financière

Les sondages montrent que les français considèrent qu’on est libre financièrement lorsque son salaire mensuel atteint les 7000 € par mois et par personne. Un autre sondage réalisé cette fois uniquement parmi les catégories les plus riches de la société montre que la liberté financière commence à 12 000 € par mois et par personne. Pour ma part j’aurais plutôt tendance à suivre ceux qui ont déjà expérimenté la liberté financière et je pencherai donc plutôt pour les 12 000 € par mois. Mais prenons comme hypothèse moyenne que la liberté financière se situe entre les deux soit à 9500 € par mois et par personne. Les statistiques de l’Insee montrent que moins de 1% de la population ont déjà atteint ces niveaux de salaire ! Donc en théorie seulement 1% de la population serait libre financièrement. Cela peut sembler choquant mais si les autres ne sont pas libres financièrement c’est qu’ils sont enchainés, entravés, emprisonnés… Oui mais à quoi, dans quoi?

Pour cela allons voir de plus près ce que la liberté financière est sensée apporter dans nos vies. Si l’on observe les promesses de vente des différentes formations, livres, e-books ou autres offres du web on obtient un résumé de ce que pourrait être la liberté financière :

  • devenir indépendant et ne plus avoir de patron
  • doubler son salaire
  • ne plus avoir besoin de travailler pour avoir des revenus
  • avoir le temps de vivre ses passions et ses loisirs
  • vivre la vie que l’on veut…

indépendance financière

La liberté financière prendrait la forme de développer sa propre activité en devenant indépendant. Je pense pour ma part que c’est en effet un chemin à suivre. Mais uniquement après avoir identifié les mauvaises raisons pour lesquelles j’ai envie de quitter mon travail. En effet, si je veux devenir indépendant car mon patron m’insupporte et que mes collègues sont infectes, une bonne question à se poser serait : est ce que je ne crée pas tout cela dans toutes mes relations, que ce soit au niveau personnel comme professionnel ? Comment est ce que je pourrais changer cela et qu’est ce que cela peut bien signifier pour moi ? En effet si ce travail personnel d’investigation  n’est pas fait, les mêmes situations se reproduiront une fois indépendant et rien n’aura changé. Ce seront les clients qui deviendront insupportables, ou pire faute de mieux c’est la relation personnelle qui pourrait devenir le champ de bataille des conflits inexprimés. Dans tous les cas les mêmes problèmes risquent de ressurgir et d’empêcher de profiter et de sentir le bien être de plus de liberté. En résumé être indépendant oui mais pas comme solution à un problème.

liberté finanière, tas de billets d'euros

Doubler son salaire peut il représenter la liberté financière? Peut être que oui dans un premier temps, mais pas pour une longue période. En effet si l’on considère les statistiques INSEE, 50% de la population gagnent moins que 1172€ par mois et par personne. Je ne pense pas qu’une personne qui gagne le double a réellement atteint la liberté financière. Certes sa situation a fortement progressé, mais de là à être libre… il y a encore du chemin.

Avoir du temps pour vivre ses passions semble être également un objectif que la liberté financière pourrait permettre d’atteindre. Là encore une bonne question pour y parvenir serait de se demander : qu’est ce qui m’empêche aujourd’hui de vivre ma passion ? Car une fois la liberté financière acquise ces mauvaises raisons seront encore là, voire renforcées par tout le temps disponible. En effet, avoir du temps peut devenir stressant et j’en ai fait l’expérience. Tout d’abord le temps est élastique et semble s’allonger en fonction de notre disponibilité. Quand nous avons beaucoup plus de temps, tout prend plus de temps. Tout simplement parce que nous prenons le temps réellement nécessaire à faire les choses sans stress. Mais alors une journée peut ne plus suffire à faire tout ce que l’on veut sans un peu d’organisation… Quant à vivre la vie que l’on veut. Je connais quelqu’un qui m’a dit un jour :

Vouloir vivre une autre vie que l’on imagine vouloir, c’est le meilleur moyen d’éviter de vivre la vie que l’on a.

Une bonne question à se poser serait alors : la liberté financière, pour quoi faire ?

Mais justement  à quel besoin plus profond la liberté financière peut elle bien répondre pour que cela soit le rêve d’un grand nombre de personnes ? La quête de la liberté financière répond en fait à des besoins primaires et à un stress lié à l’insécurité. Le stress de l’insécurité peut prendre plein de forme mais il prend souvent la forme de l’argent en s’appuyant bien entendu sur des réalités matérielles. Pour répondre aux besoins primaires de se nourrir, de se loger et de se chauffer il est aujourd’hui nécessaire de gagner un minimum d’argent dans notre société. En France le minimum pour répondre à ces besoins appelé “seuil de pauvreté” est estimé à près de 900€ par mois et par personne. Quand on considère par ailleurs que le revenu médian est à 1172€ /mois et par personne (c’est à dire que 50% de la population gagne moins que 1172€/mois) cela ne laisse en effet pas beaucoup de marge pour une grande partie de la population. Il est donc facilement compréhensible de voir la place que peut prendre le stress de l’insécurité financière dans notre société. A mon sens le problème avec la liberté financière c’est quand cela semble être la solution immédiate à tous les problèmes. Car en fait la quête de la liberté financière ne peut s’envisager pour moi qu’une fois que les besoins primaires ont été satisfait et que l’on a quitté le mode “survie”. C’est à dire que l’on n’a plus de difficultés pour se nourrir, se loger, se chauffer, s’habiller, s’informer, communiquer, se détendre un minimum… En résumé quand on a plus de problèmes pour boucler ses fins de mois. Si ces besoins primaires ne sont pas remplis il est difficile à mon sens d’amener la liberté financière dans sa vie de manière durable.

En effet la liberté financière devient le moyen d’éviter de regarder plus profondément quelles sont les causes que je crée dans ma vie qui m’empêchent de répondre à mes besoins primaires. De la même façon, une personne salarié qui gagne 9 500€ par mois n’a pas non plus forcément atteint la liberté financière. Certes sur le papier toutes les conditions matérielles sont remplies mais être libre cela ne se décrète pas, cela se vit. Pour ma part j’ai fait l’expérience d’avoir des niveaux de salaire comparables et je ne retiens pas de cette vie le sentiment de liberté mais au contraire le sentiment d’un grand stress, d’une pression sociale importante tant dans ma vie professionnelle que personnelle. En effet, ce type de vie a son prix, et le prix c’est le peu de place laisser à être soi même. De plus ce n’est pas parce que les besoins primaires liés à l’argent sont satisfaits que les comportements liés à la peur de manquer ne continuent pas d’être là au quotidien empêchant de profiter de la vie.

Les gagnants du loto en sont un excellent exemple. D’un jour à l’autre ils accèdent à une richesse soudaine. Cela bouleverse totalement leur équilibre de vie. Une partie d’entre eux dépense rapidement tout ce qu’ils peuvent pour petit à petit revenir à une vie plus raisonnable qui les rassure. Une autre partie d’entre eux essaie d’apprendre une nouvelle vie et découvre la solitude et l’isolement d’être en haut de la pyramide, perdant leurs amis et proches petit à petit, et découvrant la peur de faire de mauvais investissements, de se faire arnaquer par les professionnels des « bons placements ». Bref ils découvrent que même avec 15 millions d’euros il est possible d’entretenir les peurs de l’argent qu’ils avaient auparavant.

liberté financière

La liberté financière c’est pour moi une liberté qui se construit, progressivement, et cela c’est faisable dès maintenant en explorant les attachements et les fausses croyances que j’entretiens dans ma vie d’aujourd’hui.

En effet, la liberté financière c’est beaucoup de liberté mais pour en faire quoi et vivre quoi ? Ces 2 questions me semblent fondamentales pour amener la liberté financière dans notre vie car elles permettent d’identifier les blocages qui existent aujourd’hui à vivre la vie de nos rêves.

Et pour vous que signifie vivre la liberté financière? Laisser un commentaire je ne manquerai pas de vous répondre!